Retourner à la page d’accueil

Consultez la page de l'article: Preparer la transition vers l'école avant le debut de la rentrée

Préparer la transition vers l’école avant la rentrée

La transition à l’école se fait, chez la plupart des enfants, dés son passage en service de garde ou directement de la maison. Ces deux milieux sont des milieux familiers où les enfants s’épanouissent et se développent avant de se rendre à la prochaine étape de leur vie. La transition vers l’école se fait plus en douceur lorsqu’elle se fait graduellement, dans les jours précédents la rentrée. Cette transition permettra à votre enfant de savoir à quoi s’attendre et de mieux connaître le lieu de sa nouvelle routine quotidienne. Cela contribuera à réduire l’anxiété que certains enfants peuvent ressentir face aux changements. Voici quelques conseils afin de mieux orienter cette transition :

En parler!

L’une des choses les plus importantes, c’est d’en parler avec votre enfant. Cette stratégie s’applique à tous changements qui peuvent survenir dans sa vie, quel que soit son âge. Parler des changements permets à l’enfant de s’habituer à l’idée qu’un changement arrive et réduit l’élément de choc quand il commencera sa nouvelle routine. On peut notamment parler à l’enfant de son mode de transport pour se rendre et revenir de l’école. Prendra-t-il l’autobus? Ira-t-il à la garderie ou chez une gardienne? Le conduirez-vous directement en voiture ou ira-t-il à pied?

Parler-lui également des différents moments qui jalonneront sa journée, comme les temps dédiés à manger, jouer et apprendre. Invitez l’enfant à vous faire part de ce qu’il a hâte de découvrir! Cet élément peut servir de référence très utile pour les journées où la transition sera plus difficile. Discutez des moments de jeu à l’extérieur, de la récréation et des activités que votre enfant souhaite faire. Parlez-lui des enfants qu’ils rencontreront et des amitiés qu’ils créeront. Discutez avec votre enfant des différences entre routine à l’école et routine à la maison et invitez-le à partager ses sentiments. En incluant votre enfant dans la conversation, en lui parlant souvent et en lui demandant son avis, vous comprendrez mieux ses sentiments face à ce changement et vous pourrez agir en conséquence pour mieux l’encadrer. Votre enfant se sentira plus sécurisé et inclus dans la transition et sera mieux préparé à traverser ces changements.

Identifier ses biens

Prenez le temps d’apprendre à votre enfant à identifier ses effets personnels. Lorsque votre enfant sera à l’école, il sera responsable de son sac à dos et de sa boîte à dîner, entre autres. Elle/il devra les apporter à l’école et les rapporter à la maison. Commencez tout d’abord par identifier les effets personnels de votre enfant en y cousant ou collant des étiquettes à son nom, notamment sur ses vêtements. Montrez-lui ensuite comment repérer ces étiquettes. Ce sera bien utile si jamais les choses se trouvent éparpillées ou se mêlent aux effets personnels des autres enfants. Demandez-lui régulièrement à quoi ressemble son sac à dos, sa boîte à dîner, ses souliers d’intérieur et d’extérieur et sa bouteille d’eau. Cela lui permettra de repérer facilement ses biens et développera par la même occasion sa cognition!

Visiter l’école

Si l’école de votre enfant se trouve près de chez vous, prenez le temps de visiter les lieux à quelques reprises avant la rentrée pour que votre enfant puisse s’habituer à son nouvel environnement. Il peut tout simplement s’agir de faire un tour devant l’école et de la reconnaître en passant devant, ou de faire une visite pour explorer la cour de récréation et le terrain de jeux. Si l’école de votre enfant en offre la possibilité, profitez aussi des visites en personne ou virtuelles afin d’apprendre à connaître à quoi ressemble l’intérieur de l’école.

Faire des connexions

Une autre stratégie qui peut aider à soulager l’anxiété liée à cette nouvelle routine est de faire des liens entre l’école et les personnes qui y travaillent. Si c’est possible, à l’aide du répertoire du personnel sur le site de l’école, regardez les photos du personnel pour que les visages soient plus familiers. Si des photos ne sont pas disponibles, vous pouvez peut-être en demander à l’école. Le cas échéant et si c’est possible, essayer d’en faire autant avec la conductrice ou le conducteur d’autobus ou l’équipe des services de garde. Lorsque les visages deviennent plus familiers, les enfants se sentent plus confiants et sécurisés face aux gens qu’ils rencontreront lors de la première journée d’école.

Autres ressources — Préparer la transition